N. I. D. S.

Un dimanche matin Robert T. Bigelow (milliardaire de Las Vegas) appelle John Alexander qui lui propose de financer des recherches. Ils décident de fonder le National Institute for Discovery Science en 1995, avec Alexander comme directeur de la liaison scientifique Colm Kelleher comme administrateur, à Las Vegas (Texas). Le but de l'organisation est mener des recherches sur les ovnis (et phénomènes inexpliqués associés), ainsi que sur la survie d'une conscience après la mort.

En 1999, le NIDS met en place une ligne téléphonique de signalement d'ovnis, et reçoit plus de 5000 récits de rencontres. Nous avons rapidement écarté 80 à 90 % d'entre eux comme non intéressants à enquêter en tant que lancements depuis la base de l'Air Force de Vandenberg, navettes spatiales, Vénus bas sur l'horizon. Vous les nommer et les gens les signalent, indique Kelleher, administrateur du NIDS à Las Vegas. Nous n'avons pas trouvé de "smoking guns", mais avec suffisamment de ressources et une persistance suffisante, une enquête scientifique finira pas livrer des résultats. C'est un processus lent. Nous pensons que les croyants aveugles et les debunkers sont dans le même camp. Aucun ne produit quoi que ce soit de particulièrement utile. La véritable approche scientifique est de se focaliser sur les données plutôt que sur l'interprétation. Nous nous noyons dans trop d'interprétation avec très peu de données "UFOs and Llamas", Durango Herald, 2 novembre 2003..

Les NIDS compte notamment parmi les membres de son conseil scientifique :

En 2000, le NIDS charge Gabe Valdez d'une étude sur des morts d'animaux inexpliquées.

En novembre 2003, Kelleher déclare au Herald : Je pense que le phénomène ovni est toujours parmi nous et qu'une enquête impartiale usant de la méthodologie scientifique serait justifiée.

En octobre 2004, Kelleher part continuer ses recherches sur le cancer. C'est la goutte d'eau pour le NIDS qui avait déjà réduit son équipe, suite à l'absence d'enquête majeure depuis plus de 2 ans 1/2. A cette occasion il passe en "statut inactif". Son Comité de Conseil Scientifique est restructuré sous Bigelow Aerospace, le nouveau projet du financeur.