L'observateur de soucoupes harcelé voudrait échapper au tapage

Statesman de Boise (Idaho), June 27, 1947

Home

Pendleton, 28 juin (UP) — Kenneth Arnold a dit aujourd'hui qu'il aimerait prendre une de ses "soucoupes volantes" à 1200-miles-à-l'heure et échapper à la fureur provoquée par son histoire de mystérieux appareils fonçant à travers le sud de Washington.

Je n'ai pas eu un instant de paix depuis que j'ai raconté l'histoire, a soupiré le pilote homme d'affaires de 32 ans de Boise (Idaho).

Il dit qu'un prédicateur l'avait appelé du Texas et informé que les objets étranges qu'Arnold dit avoir vu batting à travers l'ozone étaient en fait annonciateurs du jugement dernier.

Arnold dit qu'il n'avait pas saisi le nom du prédicateur durant leur conversation téléphonique, mais le pasteur dit qu'il tenait sa foule prête pour la fin de ce monde.

"Des hommes de Mars ?"

Ce fut énervant selon Arnold, mais ce n'était pas à moitié aussi déconcertant que l'épisode dans un café de Pendleton. Arnold dit qu'une femme déboula à l'intérieur, lui jetta un regard puis s'élança en criant : Il y a l'homme qui a vu les hommes de Mars. Elle fonça hors du restaurant sanglotant qu'elle devrait faire quelque chose pour les enfants, ajouta Arnold dans un frisson.

Arnold, représentant d'une firme d'équipements de contrôle incendie, effara le pays hier en rapportant avoir vu 9 objets ronds brillants rasant à travers les airs en formation entre le Mont Rainier (Washington) et le Mont Adams. Arnold dit qu'il fut capable de les chronométrer avec l'horloge du panneau d'instruments de son propre avion. Il dit qu'ils étaient lancé à un 1200 miles/h.

Toute cette affaire est devenue hors de contrôle, a poursuivi Arnold. Je veux parler au FBI ou à quelqu'un.

La moitié des gens que je croise me voient comme une combinaison d'Einstein, Flash Gordon et screwball. Je me demande ce que ma femme pense en Idaho.

Ne changera pas d'idée

Mais tout le battage et l'hystérie n'ont pas fait changer d'idée ni fait reculer Arnold. Il se fiche que les experts se moquent de lui. Il dit que la plupart de ses amis aviateurs lui ont dit que ce qu'il avait vu était probablement une de ces 2 choses : de nouveaux avions ou des missiles guidés encore dans la catégorie secrète des forces aériennes de l'Armée des Etats-Unis. Certains ont théorisé qu'il s'agissait d'équipements expérimentaux d'une autre nation, probablement la Russie.

La plupart des gens, dit-il, me disent que j'ai raison.

Mais dans le même temps, des experts aéronautiques de Washington et d'ailleurs were teeing off sur l'histoire d'Arnold avec des faits et chiffres tout droit sortis des livres.

Leur principal argument semblait être que si les soucoupes d'Arnold s'étaient déplacées aussi vite qu'il le prétendait, elles n'auraient pu être suivies with anything short of radar.

Le plus rapide jusqu'om l'homme a volé jusqu'ici est de 647 miles/h -- un record atteint récemment par le colonel Albert Boyd sur un P-80.

Home