Les "tartes volantes" suscitent le scepticisme

Hartford Times, jeudi 26 juin 1947 "NARA-PBB1", Project Blue Book Archive, p. 585

Home
L'article d'origine
L'article d'origine

Les responsables de l'Armée et de la CAA incapables d'expliquer les mystérieux objets whizzing

Pendleton (Oregon) —(AP)— Les porte-paroles de l'Armée et de la CAA ont exprimé leur scepticisme aujourd'hui à propos d'un signalement de 9 objets mystérieux — whizzing à 1200 miles/h.

Kenneth Arnold, un homme d'affaires volant de Boise (Idaho), qui a rapporté les avoir vus, s'accroche, cependant, à cette histoire des objets plats brillants, chacun aussi gros qu'un avion de ligne DC-4, fonçant au-dessus des Monts Cascade de Washington avec un mouvement ondulant particulier comme la queue d'un cerf-volant.

Un porte-parole de l'Armée à Washinton (D. C.), a commenté, autant que l'on sache, rien ne vole aussi vite à part une fusée V-2, qui vole aux environs de 3500 miles/h — et c'est trop rapide pour être vu.

Arnold a décrit les objets comme plats comme un moule à tarte, et si brillants qu'ils reflétaient le soleil comme un mirroir.

Il dit qu'il volait vers l'est à 14:59 il y a 2 jours de cela vers le Mont Rainier lorsqu'ils apparûrent directement devant lui à 25-30 miles de distance à 10 000 pieds d'altitude.

Avec l'horloge de son avion il les chronométra à 1:42 mn pour les 47 miles du Mont Rainier au Mont Adams, dit Arnold, ajoutant qu'il détermina par la suite par triangulation que leur vitesse était de 1200 miles/h.

Je pourrais me tromper de 200 ou 300 miles/h, admit-il, mais je sais que je n'ai jamais rien vu d'aussi rapide.

Il dit qu'au début il pensa que c'était des oies, mais vit rapidement qu'ils étaient trop gros — autant qu'un DC-4 qui se trouvait à 20 miles de distance environ, dit-il. Le pilote du DC-4 ne rapporta aucune observation inhabituelle. Alors dit Arnold il pensa à des avions à réaction et commença à les chronométrer, mais leur mouvement n'était pas correct pour faire de la réaction.

Je suppose que je ne sais pas ce qu'ils étaient — à moins qu'il s'agisse de missiles guidés, dit Arnold, qui a poursuivi ici son voyage d'affaires.

Home