Substance Albédo (%)
Corps noir 0
Lave 4
Basalte 5
Mercure 5
Océans 7
Lune 7 (12 ?)
Forêts 5-10
Sol noir (cendres) 5-16
Mars 15
Sol 16
Champs 14-17
Titan (Saturne) 20
Béton 17-27
Sable 25-30
Terre 34
Chaux 36
Glace 30-50
Nepture 54
Neige tassée 52-81
Europe (Jupiter) 60
Io (Jupiter) 60
Vénus 64
Craie, Papier 85
Neige Fraîche 81-92
Mirroir parfait 100

Rapport entre la quantité de lumière que l'objet réfléchit et celle qu'il reçoit.

Un corps est dit incolore quand il transmet également toutes les radiations visibles. Un corps diffusant est dit parfaitement blanc lorsqu'il diffuse également dans toutes les directions et sans absorption toutes les radiations visibles qu'il reçoit. Dans la pratique, un objet est perçu comme blanc dès qu'il réfléchit achromatiquement au moins 80 % de la lumière incidente d'une source lumineuse blanche. Un corps est parfaitement noir lorsqu'il absorbe intégralement toutes les radiations. De manière pratique, tout corps réfléchissant achromatiquement moins de 3 % de la lumière incidente paraissent noirs. Les corps gris ou neutres sont ceux qui diffusent ou qui transmettent également, mais partiellement, les diverses radiations visibles. Il est par conséquent commode de considérer l'intensité de la lumière réfléchie, grandeur que l'on nomme albédo, par rapport à une échelle graduée de 0 à 1, avec 0 correspondant au noir et 1 au blanc. Les valeurs intermédiaires sont grises.

0 <= A = phi1(diffusé)/phi1(incident) <= 100

Les nuages du ciel ont par exemple un albédo extrêmement variable qui peut être aussi bas que 0,05 et aussi élevé que 0,85. A l'inverse une matière solide ou liquide possède au contraire un albédo caractéristique de sa composition chimique comme le montres le tableau ci-contre.

Le clair de Terre est donc nettement plus lumineux que le clair de Lune. L'albedo n'est pas une indication de la luminosité, mais une capacité à réfléchir qu'il faut combiner avec d'autres facteurs comme la distance. Par exemple malgré son albedo relativement faible, la Lune nous paraît très lumineuse parce qu'elle est plus proche de nous que d'autres corps comme Neptune par exemple.

Il découle de ceci que la composition d'une matière trop froide pour émettre de la lumière, peut être appréhendée simplement en regardant comment cet objet réfléchit la lumière d'une source lumineuse externe. C'est ainsi par exemple qu'un simple regard dans un téléscope te permet de différencier les planètes gazeuses (fort albédo) des planètes telluriques (albédo faible).