L'impossibilité où je suis de prouver que Dieu n'est pas me découvre son existence La Bruyère

La foi est une grande chose, mais on peut douter qu'elle vous donne une éducation Mark Twain

Phénomènes ovnis et religion ont beaucoup en commun Salvador Freixedo, International UFOlogy Congress à Acapulco, avril 1977

L'HET étant l'une des hypothèses d'explication des cas d'ovnis restés inexpliqués, elle pose la question de la remise en cause de religion. Telle ou telle religion est-elle compatible avec la possibilité d'une vie extraterrestre intelligente ?

Un phénomène

Christianisme

En face de certains phénomènes qui demeurent jusqu'ici inexplicables, l'Eglise catholique qui ne veut pas prendre l'inconnu pour le connu, a adopté l'attitude prudente de l'expectative.

On désigne sous ce nom les anages déchus qui, selon Henoch, se virent contraints de vivre sur des astres errants, à l'issue du Grand Combat céleste. De son côté, Anna Katharina Emmerich, célèbre mystique, visionnaire et stigmatisée de Dülmen (1774/1824) écrivait :

J'ai vu souvent, dès mon enfance et à un âge plus avancé, que 3 choeurs d'anges, qui étaient plus élevés que les archanges, tombèrent tout entiers, mais que tous ne furent pas précipités en enfer. Ce sont les esprits habitant les planètes qui viennent sur la terre pour égarer les hommes. Au dernier jour ils doivent être jugés et condamnés...

Certains ont cru devoir en conclure que les anges en question n'étaient autres que les conducteurs d'objets volants non identifiés doués d'intentions néfastes à l'égard des humains. D'autres ont dit le contraire. Cependant, l'apparition de Bay-Side (New York, ) tendrait à confirmer les propos de Katharina Emmerich :

C'est Satan qui envoie ces véhicules devant vos yeux. Leur but est de vous embrouiller. Ces objets qui volent dans l'espace de votre terre viennent de l'enfer. Ils ne sont que les faux miracles de notre époque. Ils ne sont pas inventés par l'imagination de l'homme ; ils sont présents dans votre atmosphère et leur présence se fera plus dominante... Sachez maintenant qu'ils sont l'effet d'une illusion, une tromperie pour les hommes.

Islam

Dans la culture islamique les observations inexpliqués ont souvent été interprétées comme la manifestation de djinns (combattant entre eux dans le ciel, etc.) dont l'apparence, bien que potentiellement multi-formes, est souvent décrite comme lumineuse.

Une autre espèce intelligente

Plutarque lui-même écrivit une théorie complète sur la nature d'être non humains, compatible avec la religion. Selon A. H. Clough :

Il trouve absurde qu'il n'y ait pas de milieu entre les deux extrêmes : un immortel et un mortel; qu'il ne peut y avoir dans la nature un si grand manque, sans une sorte de vie intermédiaire tenant des deux. C'est pourquoi, comme nous trouvons la liaison entre l'âme et le corps faite par l'esprit des animaux, ainsi, entre la divinité et l'humanité, il y a cette race de démons.

Christianisme

Dans le christianisme, l'idée de l'homme centre de l'Univers est en fait purement terrestre. Comme le dit Saint-Thomas, le créé ne saurait poser des limites de l'incréé.

Saint-Augustin parle d'être qui connaissent certaines vérités, soit parce que leurs sens sont plus vifs et plus subtils, soit parce que corps eux-mêmes sont plus subtils Commentaire de la Genèse, livre II, chapitre 17.

La Genèse elle-même, indique que les géants, dont les crimes sont à l'origine du déluge, sont en tous points très supérieurs aux autres hommes, étant nés du commerce des fils de Dieu avec les filles des hommes.

Tertullien, quant à lui, les considère comme des incubes, des anges corporels qui se laissèrent glisser dans le péché de luxure avec les femmes.

Diverses événements liés au monde chrétien ont reçu des interprétations ufologiques (et vice versa), telles que les rencontres de Bernadette Soubirous ou de Fatima.

Une réflexion plus récente sur le sujet est celle du prête italien Corrado Balducci.

Judaïsme

Dans le judaïsme, les créatures appelée "sylphes" sont-elles des anges ? Non, parce qu'elles sont mortelles. Le livre de Montfaucon de Villars, intitulé Entretiens sur les sciences secrètes, fait remarquer :

Les hébreux avaient coutume d'appeler ces créatures qui sont entre les anges et les hommes, Sadaim, et les Grecs, intervertissant les lettres et n'ajoutant qu'une syllabe, les appelaient Daimonas. Les anciens philosophes tenaient ces démons pour être d'une Race aérienne, qui régissait les Elements, mortels, engendrant, et inconnus dans le siècle de ceux qui rarement cherchent la Vérité dans son ancienne demeure, c'est-à-dire dans la Cabale et dans la Théologie des Hebreux qui possèdent l'art spécial d'être en communion avec ce Peuple aérien et de converser avec tous ces Habitants de l'Air.

Voir également les visions de Ezechiel et Zacharie.

Références :