Henry Moray démontra, du début des années 1900s aux années 1930s et à la satisfaction de la presse des Etats-Unis, la conversion massive d'énergie dépassant l'unité.

"En , T. Henry Moray fit la théorie que cette énergie provenait de la terre. Au cours d'expérimentations et en dépit des doutes de la communauté scientifique de l'époque, il découvrit que cette énergie ne provenait pas du sol mais d'une source extérieure à la terre. L'énergie provenait en vagues continues, comme les vagues de la mer, plus le jour que la nuit. A cette époque Moray obtient suffisamment de puissance pour allumer à moitié une lampe à carbone de 16 bougies. Il nomme alors et définit l'"Énergie Radiante : La source d'énergie provenant du cosmos vers la terre et radiant depuis sa source."

"Jusqu'à la réalisation de son premier appareil à énergie radiante, de nombreux tests et expériences furent menés pour les communautés scientifiques et publiques. La canalisation des vagues d'énergie fut réalisée au travers d'une antenne. Lorsqu'il était configuré et relié au sol, s'amorçant puis captant, l'appareil devait apporter de l'énergie électrique. Les résultat de cette experimentation prouvent que la puissance générée ne provient pas de l'appareil. Celui-ci, en captant l'énergie radiante, produit jusqu'à 50000 W de puissance et fonctionne durant de longues périodes. En vertu de raisons politiques, de nombreuses personnes, organisations et agences s'opposent vigoureusement à lui. Malgré la destruction délibérée de l'appareillage à énergie radiante, les menaces comme son travail et sa famille, et les attaques armées d'assaillants inconnus, Moray poursuit son rêve d'exploiter une énergie utilisable pour le monde entier, et par la même sauve le monde de diverses méthodes de récupération d'énergie qui aujourd'hui endommagent et polluent ses terres, airs et mers" John and Kevin Moray, The Sea of Energy: the history of T. Henry Moray and his devices, 1956, 1991.

En , le 1er dispositif de germanium à l'état solide (semiconducteur) de Moray est soumis au Bureau des Brevets des États-Unis, et est rejeté en raison du fait qu'il ne peut fonctionner sans cathode excitée. Aujourd'hui les choses ont changé.