Exemples de pays à majorité chiite D’importantes minorités chiites existent aussi au Pakistan, en Inde, au Yémen, en Afghanistan, en Arabie saoudite et au Liban.
  • Azerbaïdjan
  • Bahreïn
  • Iran
  • Irak

Après l' assassinat en 656 du 3ème calife, Ali, est aussitôt élu à sa place comme calife. Ses partisans ("chi'ites" en arabe) prônent une grande rigueur dans la mise en pratique de l'islam et l'assimilation des populations conquises. Ils recommandent aussi que le califat revienne aux descendants en ligne directe du prophète.

Ils s'opposent sur ces points aux orthodoxes ou sunnites.

Le , moins de 50 ans après la mort de Mahomet, une bataille met aux prises ses disciples à Kerbela (ou Kerbala), en Mésopotamie (Irak aujourd'hui). Il en résulte une scission irrévocable de l'Islam entre sunnites et chiites.

Les chiites considèrent l’imam, descendant de la famille de Mahomet, comme un guide indispensable de la communauté, tirant directement son autorité de Dieu. C’est pourquoi leur clergé est très structuré.

Cependant, les chiites prônent une séparation claire entre autorités religieuses et politiques (par exemple, en Iran, les ayatollahs sont indépendants du pouvoir exécutif).

Emmenés par l’Iran, Les chiites sont depuis la révolution islamique de en conflit ouvert avec les dirigeants sunnites, alors considérés comme corrompus et vendus au Grand Satan américain.

Se dessine depuis quelques années l’idée d’un croissant chiite, expression née dans la bouche du roi de Jordanie Abdallah en , qui rassemblerait l’Iran, le Liban, le Pakistan, l’Irak, la Syrie et une partie du Liban (avec le Hezbollah).