De récentes recherches par Keay Davidson, chroniqueur scientifique du San Francisco Examiner — déclenchées par une conversation avec le rédacteur-en-chef de la SUN — suggèrent que le train d'"Objets Volants Non Identifiés" signalé il y a 50 ans par le pilote privé Kenneth Arnold — qui a démarré l'ère des ovnis — aurait pu être des fragments d'un météore lumineux. Davidson a appris dans un livre récent sur les météores (Rocks from Space) de l'auteur O. Richard Norton, que le nombre de chutes de météorites atteint un pic vers 15:00. L'observation d'Arnold eut lieu vers 15:00. Dans l'hémisphère nord, le plus grand nombre d'entrées de météorites rapporté sur une période de 160 ans (de ) a été lors du mois de juin. L'observation historique de Arnold eut lieu le .

Arnold dit que son attention fut d'abord attirée vers les ovnis lorsqu'un éclair lumineux se refléta sur mon avion. Dans le rapport d'Arnold pour l'Air Force, il dit que 2 ou 3 d'entre eux plongeaient ou changaient légèrement de trajectoire toutes les quelques secondes, juste assez pour que le Soleil les frappe à un angle qui se reflétait luisamment sur mon avion. Comme on peut le comprendre, Arnold pensa que les objets étaient des appareils métalliques reflétant la lumière du Soleil.

L'équipage d'un vol American Airlines eastbound night #112, volant à 39000 pieds le , fit une rencontre semblable avec un escadron de 4 ovnis venant de l'est qui semblèrent être sur une trajectoire de collision. La luminosité des 4 objets fut aussi supposée être le reflet du Soleil sur des objets métallique. Cet escadron d'ovnis fut aussi signalé par l'équipage d'un avion de ligne United Airlines eastbound jetliner, volant à 37000 pieds , 8 miles derrière l'American, ainsi que par un pilote de chasse eastbound de la Garde Nationale Aérienne, volant à 41000 pieds , 4 miles derrière United. Le pilote militaire rapporta que l'escadron d'ovnis semblait exécuter une manoeuvre ascensionnelle — comme s'il voulait éviter une collision en plein air.

Cet incident de serait devenu un "cas d'ovni inexpliqué par plusieurs pilotes" si le photographe d'un journal d'alerte à Peoria (Illinois), nommé Alan Harkrader, n'avait pas réussi à prendre une photo des ovnis. La photo de Harkrader montrait que l'escadron d'ovnis était en réalité un météore lumineux se désagrégeant dans le ciel. Lorsqu'un météore pénêtre dans l'atmosphère à une vitesse de près de 10000 miles/h , il électrifie (ionise) l'air et prend l'apparence d'un objet long et lumineux en forme de goutte d'eau. Les fragments de météore génèrent des traînées lumineuses semblables (la photo de Harkrader ne montre que 2 objets, mais il m'a dit qu'alors qu'il rembobinait la pellicule dans l'espoir de prendre un autre cliché, un autre fragment éclata et tomba en traînée. L'incident eut lieu en plein jour mais Harkrader stopped-down l'ouverture pour augmenter le contraste). L'analyse de la photo de Harkruder, qui montrait une ligne électrique voisine, ainsi que de nombreux signalements d'observateurs au sol, permit au Centre Smithsonien pour les Phénomènes Fugaces de déterminer la trajectoire approximative du bolide. Malgré le fait que 2 équipages expérimentés de vols de ligne et qu'un pilote militaire aient cru avoir manqué de percuter un escadron d'ovnis près de Saint Louis, les scientifiques du Smithsonien déterminèrent que la trajectoire du bolide se situait approximativement à 125 miles au nord de Saint Louis.

Ce cas d'ovni de Saint Louis montre que même des pilotes expérimentés ayant brièvement vu quelque chose d'inhabituel peuvent avoir des souvenirs trompeurs de ce qu'ils ont observé.

De nombreuses observations de boules lumineuses à la fin juin venant de débris de la comète Pons — Winnecke -- nommés "Draconides de juin" ou "Bootides de juin" — furent rapportées par David Swann de Dallas, Texas, dans le n° de de Meteor News. Swann nota que la période de ce flux de météores est autour du 27 au 30 juin avec un maximum visuellement ayant généralement lieu le matin du 28 ou 29 juin. La vitesse de ces météores est très faible... Plusieurs observations intenses ont été faites, les plus notables étant celles de , et . Celle du produisit des taux d'observations de 50 à 100 météores/heure. Swann rapporta 6 de ses propres observations de bolides entre qui furent observées sur la période du 26 au 30 juin, autour ou peu après minuit.

Le signalement d'origine de Arnold

Parce qu'Arnold embellit légèrement son histoire par la suite dans son livre de , L'arrivée des soucoupes, il est important de se baser sur son récit initial, tel que rapporté à l'Air Force. Arnold insista à l'origine sur le fait que la longueur des objets était d'environ 20 fois leur largeur, ce qui correspondrait à la longue traînée lumineuse d'une bolide météoritique. Arnold commenta : Ce qui me posait problème alors que je les regardait basculer et refléter des éclairs au soleil au fil de leur trajectoire était le fait que je ne distinguais aucune queue sur eux...

Arnold estima que la durée totale de l'observation fut de mais cela ne doit être considéré que comme une estimation très approximative. Les témoins sont notoirement peu fiables lorsqu'ils estiment la durée d'événement inattendus. Par exemple, la nuit du , les débris enflammés d'une réentrée de fusée spatiale soviétique au-dessus de l'est des USA généra beaucoup de témoignages d'ovnis. Les estimations de témoins de la durée de leurs observations allaient de moins de . Arnold déclara : Je me souviens distinctement que la trotteuse de l'horloge sur mon tableau de bord indiquait 1 minute avant 15:00 lorsque le 1er objet de la formation passait la crête sud du Mount Rainier et pensa à regarder l'horloge du cockpit lorsque le dernier objet passa le Mont Adams. La SUN se demande si Arnold — qui concentrait son attention sur les objets inhabituels tout en étant aussi occupé à piloter son appareil — aurait détourné ses yeux des objets pour observer si attentivement l'horloge du cockpit.

La visibilité d'un seul bolide météoritique peut ne durer que quelques secondes, mais un seul bolide qui passa en plein jour au-dessus de régions touristiques des Rocky Mountain le fut visible pendant près de (un touriste réussit à prendre de "film amateur" avant que le bolide disparaisse derrière une montagne voisine). Cependant, un train de plusieurs bolides serait visible pendant plus longtemps. Par exemple, un train de 3 bolides fut observé par 3 observateurs à bord du USS Supply près de San Francisco le . Comme rapporté dans le Monthly Weather Review du , les météores furent visibles pendant plus de et furent observés attentivement par 3 personnes, dont les récits s'accordent sur les détails.

Une pluie de météores très inhabituelle, comprenant de nombreux bolides eut lieu la nuit du , comme cela fut rapporté dans le n° de du Journal de la Société Astronomique du Canada. L'article de C. A. Chant inclut un certain nombre de croquis du train de bolides dessiné par les témoins.

Les estimation d'un témoin quant au nombre d'objets allaient de 15 à des milliers, selon Chant. Sur la base d'estimation de nombreux observateurs, Chant conclut que la parade de bolides en forme de tétards dura pendant peut-être 3,3 minutes.

Si un événement similaire devait avoir lieu aujourd'hui il pourrait amener des témoins ayant vu le film Independence Day à paniquer, craignant qu'il ne s'agisse d'une invasion d'ovnis/ETs.