5 Avengers tels que ceux qui disparurent le 5 décembre
5 Avengers tels que ceux qui disparurent le 5 décembre

Le , le vol 19 constitué de 5 bombardiers Torpedo BM Avengers, quitte l'aérodrome naval de Fort Lauderdale (Floride) pour un vol autorisé d'entraînement à la navigation en mer.

A , alors qu'ils se trouvent au large de la côte à 250 km à l'Est, à 60 km au Nord, les pilotes, qui ont de 6 à 13 ans d'expérience, se révèlent incapables de donner une position, même approximative, de savoir de quel côté se trouve l'ouest, ou bien de donner la direction dans laquelle il se dirige. D'après un auteur ayant écrit un ouvrage sur l'affaire, tout semble de travers, étrange, et même l'océan ne parait pas comme d'habitude. Leurs derniers mots sont : Sommes incapables de déterminer notre position. Pensons que nous nous trouvons à 360 km au nord-est de la base. Il nous semble que... les organismes officiels indiquent que la communication fut coupée à ce moment.

Vincent Gaddis fit remarquer que, même siège magnétique avait affolé les compas, le Soleil demeurait au-dessus de l'horizon ; il suffisait alors de se diriger vers lui. Or, il semble que le Soleil était "invisible" aux équipages. En volant vers l'ouest, la patrouille aurait atteint la Floride, vers l'Est ils auraient pu distinguer les Bahamas et, au sud-ouest, les îles Andros, au Nord et au Sud des espaces vides. De toute façon, surtout par temps clair, les équipages auraient dû apercevoir une terre à l'horizon. On en conclua que les avions tournèrent en rond. Quelque chose affola tous les instruments de bord, et rendit ensuite les postes de radio silencieux, ou les réduisit à une portée limitée.

Un avion de secours est envoyé sur les lieux plus tard. Il s'agit d'un gros hydravion, un Marine r, qui dispose non seulement de l'appareillage radio normal, mais aussi d'un générateur manoeuvrable à la main pour les cas d'urgence, en dernier recours. Il disparaît à son tour. Le capitaine Humphrey, chargé de la sécurité aérienne concluera : Nq>e pensons pas qu'il existe une aberration atmosphérique dans cette région, ni qu'il en a existé une dans le passé. Les appareils des portes-avions et terrestres y effectuent constamment des opérations sans incidents. De plusieurs points de la côte, il avait été possible d'entendre les pilotes dialoguer entre eux, en phonie. Ce dialogue dramatique dure 50 mn, tandis que les appareils naviguent en formant un cercle. Ils se posaient des questions étranges, sourds aux appels de la tour de contrôle. Mais la base, ainsi que d'autres postes qui avaient été alertés, n'avaient pu contacter la patrouille. La radiogoniométrie fut incapable de déterminer la position des appareils.

Un nouvel avion de secours se porta sur les lieux du drame sans se volatiliser. Durant la nuit, 300 avions de sauvetage et plus d'une vingtaine de navires de guerre, dont le porte-avion Salomon qui se trouvait dans la région, participèrent aux recherches. En outre, les bateaux de la base anglaise la plus proche se joignirent à eux. Malgré ce déploiement, chaque mètre carré de mer fouillé ne révéla pas la moindre épave. On ne retrouva pas davantage d'indices du drame le matin suivant. Ni débris, ni survivants, ni aucun corps des 27 hommes occupant ces avions.

La commission d'enquête se déclara incapabme de formuler une hypothèse sur ce qui avait pu se passer. Ils disparurent aussi complètement que s'ils s'étaient envolés pour Mars declarera un officier.

En 1991-06, le navire de sauvetage Deep Sea recupère à 600 pieds sous l'eau 5 Avengers au large de la côte de Floride. On croit avoir retrouvé le vol 19, mais l'examen des appareil montre qu'il ne s'agit pas d'eux.

The loss of flight 19 - US Navy Historical Center