G. S. W.

Home

Accronyme du Ground Saucer Watch, association de recherche sur les ovnis dirigée par William Spaulding et basée à Phoenix (Arizona).

Analyse photo

Exemples de photos analysées par le GSW

Le GSW est réputé pour ses travaux d'analyse photographique. Il fut l'un des premier à soumettre des photographies à une analyse informatique.

Poursuites FOIA

C'est entre autres grâce aux documents obtenus de la CIA par le GSW que l'on sait aujourd'hui que le gouvernement américain a bel et bien déformé la vérité au sujet des ovnis, et cela depuis les premières vagues d'apparitions dans les années 1940s. Les intentions de celui-ci étaient de conditionner l'opinion publique, de semer le doute et le ridicule. Il utilisa pour ce faire diverses méthodes. La généralisation hâtive est une des plus efficace. Les explications plausibles d'objets non-identifiés ne manquent pas : conditions atmosphériques inhabituelles, météorites, avions, ballons-sondes, etc.

Au fil des ans, le GSW accumula des preuves d'une intervention directe ou indirecte dou gouvernement : photos qui disparaissaient, lieux d'atterrissage d'ovnis labourés, témoins qui recevaient des visites de militaires ou d'agents des services de renseignement. Trop d'enquêtes tournèrent court parce que des éléments essentiels venaient souvent à manquer, rendant toute conclusion valable impossible.

A l'instigation de Todd Zechel, directeur de recherche du groupe, le GSW décida d'attaquer le problème de front, c'est-à-dire de contacter directement les membres du gouvernement. En premier lieu, les enquêteurs du GSW interrogèrent des officiers de l'USAF. Ils en obtinrent, bien sûr, les réponses escomptées : Nous n'avons jamais trouvé trace d'une technologie plus avancée que la nôtre... Les ovnis ne présentent aucune menace directe pour le pays... Rien ne prouve que ce que l'on appelle des objets non-identifiés soient des véhicules extraterrestres.

Les membres du GSW contactent ensuite la CIA, certains de toucher là le coeur du problème. Voici la réponse de la CIA datée du 26 mars 1976 :

Afin de vous donner plus amples informations sur le rôle joué par la CIA dans les enquêtes menées sur les ovnis, nous vous joingnons un bref rappel historique. Vers la fin de l'année 1952, le National Security Council a demandé à la CIA d'enquêter sur les ovnis et sur la menace éventuelle qu'ils représentaient. L'Office of Scientific Intelligence a créé un comité - l'Intelligence Advisory Committee - chargé de s'occuper de cette affaire. Les avis de la commission furent émis dans le rapport de la commission Robertson.

A aucun moment avant la formation de la commission Robertson, ni après la dissolution de cette commission en janvier 1953, la CIA ne s'est occupée de recherches sur le phénomène ovni. Le rapport de la commission Robertson représente, et tout et pour tout, le travail de la CIA à ce sujet.

En fait, contrairement à ce qu'elle prétendait, la CIA continua à s'intéresser aux objets non-identifiés après 1953. En compulsant les archives nationales, on a découvert que beaucoup de rapports avaient été retirés des dossiers. Des douzaines de lettres, dont certains adressées à la Maison Blanche, obtinrent invariablement la même réponse : les ovnis n'existent pas.

En 1976, le GSW rouvrit l'enquête sur divers cas du projet Blue Book. Parmi ceux-ci, l'observation le 2 août 1965 dans le Dakota du Sud, le nord du Mexique et le Texas, et par des dizaines de milliers de témoins d'un véritable carousel de lumières dans le ciel pendant plusieurs heures, et d'une photographie de cette observation. 21 ans après une analyse dubitative des services photographiques de l'USAF, le GSW analyse le cliché par ordinateur et en conclut qu'il représente un extraordinaire vaisseau volant de grandes dimensions.

Grâce au FOIA, le GSW, réussit à récupérer quelques dossiers ; mais tellement "assainis" qu'ils sont parfaitement inutilisables. Avec l'aide de Peter Gersten, le CAUS (formé à cette époque avec des ex du GSW comme W. Todd Zechel) décide alors d'attaquer en justice [Action civile n° 78-859]. Le 15 Décembre 1978, après 14 mois de procédures épuisantes, un juge fédéral ordonne à la CIA de publier un millier de pages de documents secrets concernant les ovnis. Le 14 Janvier 1979 le New York Times relate l'événement, indiquant que le gouvernement américain, via la CIA, enquête sur la présence d'ovnis depuis 1949, et interroge William Spaulding, directeur du GSW. Celui-ci déclare : Les ovnis existent. Ils sont réels. Le gouvernement a complètement menti et la dissimulation est massive

Home