Association Dijonnaise de Recherches Ufologiques et Parapsychologiques fondée en 1976 par Patrick Geoffroy.

Les membres du bureau seront, Geoffroy, Patrice Vachon, Jocelyne Vachin, Martine Geoffroy. Les membres actifs qui s'ajouteront seront notamment Patrick Fournel (GEOS).

Plusieurs sections existent au sein de l'ADRUP, dont :

L'ADRUP enquêtera notamment sur :

En 1977, l'ADRUP co-signe du protocole CECRU à Genève (Suisse). Elle intégre également un temps le CNEGU.

En est lancée la revue Vimana 21, quelques pages sur stencyl avec les moyens artisanaux en 100 exemplaires, puis des dossiers comme la vague de 1954, les cas de contactés, et des sujets spécifiques comme les origines du spiritisme.

En 1980, l'ADRUP organise les rencontres européennes du CECRU à Quétigny. A partir de 1982 sont organisés "Les colloques de l'insolite". Certains membres s'intéressant aux sujets connexes à l'ufologie, ces colloques rassemblent le GEPO (Paris), le CEMOCPI (St Etienne), Les amateurs d'insolite (Macon) ainsi que des indépendants. Au total entre 10 et 20 personnes abordent tous les sujets de l'inexpliqué.

En 1984, Geoffroy quitte l'ADRUP. L'association cesse son activité en 1986.

En 2009, Geoffroy entâme une réactivation du groupe. La revue Vimana 21 renaît sous forme de dossiers thématiques.